Déclaration préliminaire des Droits de l’Homme Numérique

La semaine dernière s’est tenu comme chaque année depuis 2008 le Forum d’Avignon.

A cette occasion, une première ébauche de Déclaration des Droits de l’Homme Numérique a été rédigée. Elle vise avant tout à sécuriser notre identité numérique.

 Sources : ddhn.org / forum-avignon.org



title-fr

1. Les données
personnelles

en particulier numériques de tout être humain traduisent ses valeurs culturelles et sa vie privée. Elles ne peuvent être réduites à une marchandise.

2. L’exploitation
raisonnable des données

est une opportunité pour le développement de la recherche et de l’intérêt général. Elle doit être encadrée par une charte éthique universelle protégeant la dignité, la vie privée, la création de chaque être humain et le pluralisme des opinions.

3. Tout être humain a droit
au respect de sa dignité,

de sa vie privée et de ses créations, et ne peut faire l’objet d’aucune discrimination fondée sur l’accès à ses données personnelles et aux usages qui en sont faits. Nulle entité, publique ou privée, ne doit utiliser des données personnelles aux fins de manipuler l’accès à l’information, la liberté d’opinion ou les procédures démocratiques.

4. Tout être humain
doit disposer

d’un droit de regard, de confidentialité et de contrôle sur ses données personnelles y compris sur celles produites du fait de ses comportements et des objets connectés à sa personne. Il a droit à la protection de son anonymat quand il le souhaite.

5. Toute exploitation
des données

comme des créations de tout être humain suppose son consentement préalable, libre, éclairé, limité dans le temps et réversible.

6. Les utilisateurs de
données personnelles,

quel que soit leur niveau de responsabilité, Etats, collectivités publiques et privées, entreprises et individus, doivent faire preuve d’une totale transparence dans la collecte et l’usage des données de tout être humain et en faciliter l’accès de chacun, la traçabilité, la confidentialité et la sécurisation.

7. La recherche et
l’innovation ouvertes,

s’appuyant sur le partage consenti et anonyme des données de tout être humain, dans le respect de sa dignité et de la diversité culturelle, sont favorables à l’intérêt général.

8. La coopération
de la société civile

et des entreprises est nécessaire pour replacer l’être humain au cœur d’une société de confiance aidée par une utilisation raisonnable des données personnelles produites et déduites.

 

A propos

Technophile et futur motard, je me lance dans la création de vlogs autour de la moto et des accessoires (Hi-Tech en particulier).

Publié dans Informatique / Téléphonie